Journée champêtre

2016-champetre3Malgré la mauvaise température, le méchoui a eu lieu quand même. Une quarantaine de personnes se sont retrouvées au 4535 boul. Wilfred-Hamel. Une salle nous attendait afin d’être à l’abri alors que le petit cochon tournait durant sa cuisson à l’extérieur.

2016-champetre1Durant l’attente, nos deux juges nous ont
présenté une expertise sur la poule Yokahama. Cette poule d’origine japonaise a été importée du Japon vers la France durant le 19 ieme siècle. Elle est issue des races phœnix connue pour sa queue démesurée et du Shamo type exprimé de combattant asiatique.  Elle a été présentée la première fois à une exposition (Paris) en 1864. C’est aux États-Unis que la sélection a été faite afin de produire le format bantam. La poule Yokohama  a été acceptée dans le standard américain en 1981.

2016-champetre2C’est une poule aux traits caractéristiques du corps du faisan qui a une crête noix (walnut) modérément petite, les barbillons et les oreillons doivent être petits  et rouge vifs. Son corps est en fuseau vers la queue. Le camail et les plumes de selles doivent être abondantes et longues. La queue est longue. Les pattes droites et jaunes. Elle a quatre orteils.

Deux couleurs sont connues : blanc et blanc à épaule rouge

Sa queue qui peut mesurer 1,50m vers l’âge de trois ans en fait une race ornementale. Elle aime vivre à l’air libre.

Par la suite, M. Giroux a répondu aux questions générales sur l’élevage des volailles.

Lorsque le petit cochon a fini de cuire sous l’œil avisé de MM Hervé Genois, Robert Nadeau, Mario Duchesne et plusieurs autres, nous avons dégusté cette viande accompagnée de trois délicieuses salades. Le repas a été complété  par deux excellents desserts.

2016-champetre4Des jeux ont eu lieu en soirée. Cette belle journée a permis aux membres et aux non-membres de se connaître un peu plus.

Merci à nos deux juges Mme Martine Paul et M. André Giroux ainsi qu’ à Mme Andrée Desnoyers qui nous a apporté trois spécimens de cette race de poule. Merci  à ceux et celles qui ont fournis des victuailles.

Et nous vous disons à l’an prochain.