Conseils pour éleveurs de pigeons

Conseils pour éleveurs de pigeons

Par Raymond Julien

1-    La principale différence entre les virus et les bactéries que nos pigeons peuvent attrapés, est que les antibiotiques utilisés tueront les bactéries mais ne tueront jamais les virus. Malheureusement, ils ne tueront pas uniquement les mauvaises bactéries mais également les bonnes!

2-   La consommation de pré biotiques et de probiotiques est nécessaire au corps du pigeon pour qu’il opère correctement.

3-   Il est préférable de ne jamais traiter nos pigeons pendant la période de grosse mue. (Lorsque le pigeon mue sa 6ième à sa 9ième grande plume de l’aile).

4-   Si vous devez donner des antibiotiques à vos pigeons, assurez vous de respecter la quantité nécessaire et la durée suggérée (nombre de jours) sinon, les pathogènes acquièrent une certaine résistance au produit et deviennent de plus en plus résistantes par la suite. Le même cas s’applique pour les autres médecines.

5-   Il est suggéré d’alterner les médecines utilisées pour éviter que les pigeons deviennent résistants à ces médicaments.

6-   Avant d’utiliser l’ail en même temps que des probiotiques pour nos pigeons, il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de réactions chimiques néfastes entre les deux produits. Plusieurs probiotiques de mauvaises qualités peuvent causés cette situation. Ce n’est pas le cas avec Probac et Primalac.

7-   Utiliser beaucoup de médicaments comme routine ou prévention, n’est définitivement pas recommandé.

8-   Donner des antibiotiques comme prévention est effectivement un très mauvais choix à faire. Cela ne fait que donner à nos pigeons une résistance à ces antibiotiques. Il y a une vingtaine d’années, on guérissait presque toujours nos pigeons avec de l’auréomycine. De nos jours, même le baytril ( app. 20 fois plus fort que l’auréomycine) ne parvient pas toujours à guérir.

9-   Le premier signe qu’un pigeon peut nous donner qu’il sera malade, est ce qu’on appelle la ‘‘slow Crop’’  c’est-à-dire une digestion anormalement lente.

10- Il ne faut jamais donner à nos pigeons du vinaigre de cidre de pomme ou produit similaire dans des contenants en métal non galvanisés.

11-   Des études approfondies sont continuellement en cours pour la nourriture de nos pigeons. L’idéal à fournir à ceux-ci est un mélange de protéines, d’acides aminés, de vitamines et de minéraux. Comme les grains qu’on donne à nos pigeons ne contiennent pas toujours tous les produits essentiels, surtout quand les grains vieillissent, (plusieurs commencent à perdre leur qualité après quelques semaines!) il faut combler par des produits ajoutés préférablement à l’eau de breuvage.

12- En tout temps mais surtout durant les périodes de stress pour nos pigeons comme pendant la mue, lorsqu’ils élèvent ou lorsqu’on les expose, voici les éléments essentiels qu’ils devraient recevoir : Acides aminés essentiels: Le besoin journalier pour nos pigeons:

METIONINE 0.09 grs
LESINE 0.18 grs
VALINE 0.06 grs
LEUCINE 0.09 grs
ISOLEUCINE 0.055 grs
FENILALAGNINE 0.09 grs
TRIPTOFANE 0.02 grs

Vitamines

A, D3, E,C, B1, B2, B6, B12, K3, acide folique, acide nicitique, folic acid, nicotinic acid, nicotinamide. Ces vitamines peuvent facilement être achetées dans tout endroit fiable de produits aviaires. Mais faite attention à certains produits supposément excellents comme pour la mue par exemple, ils ne sont pas nécessairement bons pour eux! Viennent par la suite, les minéraux et olligo-éléments nécessaires : Cuivre, Zinc, Manganèse, Cobalt et fer surtout.

13- Tous les animaux vivants -y compris les humains- ont un désir prononcé pour prendre plus de sel que ce qu’ils ont besoin. Après une période prolongée de prise du sel, les pigeons risquent d’augmenter considérablement leur pression artérielle, d’avoir des problèmes au cœur incluant la cessation de battement des maladies de reins de grave problèmes aux yeux et plus…

14- Un problème de décès dans l’oeuf d’embryons pour nos pigeons qui dépasse 5% DOIT être considéré comme anormal et indique un problème dans votre pigeonnier ou un problème de mauvaise gestion de votre part. À noter que la salmonelle et tous genres d’infection ensemble ne représente pas plus de 5% de toutes les mortalités à l’intérieur de l’œuf.

15-  Donner très peu de maïs à vos pigeons lorsqu’ils ont des petits à nourrir. Tout d’abord, le maïs ne contient pas suffisamment de protéines, c’est pourquoi les pigeons le délaisse pendant cette période s’ils ont suffisamment d’autres grains à leur disposition. Le maïs peu aussi causé des lésions légères dans la gorge des pigeonneaux à cause de sa forme et sa dureté ce qui pave la route aux trichomonas. La nourriture la plus appropriée de nos jours est la moulée en cubes. Elle doit être bien balancée et procurer tout ce que nos pigeons ont besoin.

16- Les antibiotiques = contre la vie. Les probiotiques = pour la vie. En effet, les antibiotiques tuent les mauvaises bactéries mais aussi les bonnes. Les probiotiques protègent contre les maladies mais aussi aide à reconstituer la flore intestinale. C’est pourquoi ils DOIVENT être utilisés après tout traitement aux anti-biotiques.

17- Comme les grains en vieillissant contiennent moins de vitamines, il faut combler le manque par des vitamines en sachet. Mais attention, trop de vitamines peuvent aussi être néfastes. Il est suggéré d’en donner deux fois par semaine lorsque nécessaire (mue, élevage, et expositions) et une fois par semaine en tout autre temps. On doit aussi suivre les recommandations du manufacturier, non du vendeur du produit! Celles-ci diffèrent grandement dans certaines circonstances : les vendeurs veulent vendre!!!

18- Les nids des pigeons doivent être nettoyés et désinfectés après chaque élevage. Des nids impropres causent plus de dégâts aux embryons que la salmonelle! Le Dr. Collin Walker écrit dans un de ses articles : ¨Des nids sals, mal désinfectés, pauvrement ventilés, ou trop humides conduisent à  une contamination et aux mouvement d’agents contaminants infectieux à travers l’écaille.

19- La salmonelle peu nuire à la progression des pigeonneaux. Ils maigrissent et après un certain temps meurent. Très souvent, les parents n’ont aucun problème mais comme tous les pigeons sont porteurs de bactérie de la salmonelle, ils peuvent infecter leurs jeunes, que ce soit pendant la couvaison ou après l’éclosion.

20-Le problème de patte croches des bébés est causé surtout par un nid mal fait ou par un manque de vitamines des parents. La génétique peut  aussi être en cause mais le plus souvent, c’est le manque de nutrition adéquate qui cause le problème si le nid est bien construit. Très souvent, le problème survient lorsqu’il y a un seul jeune dans le nid.

Raymond Julien : rjulien@sympatico.ca