Nos éleveurs de lapins voyagent

28 octobre 2011, 19:00 heures, 16 passionnés d’élevage et d’exposition de lapins partent pour Indianapolis.

16 heures de route. Ils s’arrêtent tout juste pour faire le plein d’essence et se dégourdir quelques instants. L’important, c’est d’arriver à bon port avec des lapins en forme. Pour eux aussi, c’est 16 heures de route.

Arrivés à Indianapolis à 14:00 heures.  Nous allons porter les lapins dans l’immense salle préparée pour les accueillir. Chaque lapin a sa cage bien identifiée et,  croyez-le ou non, 23 000 lapins sont attendus.

Quelle effervescence! Comment se portent les lapins, ils ont soif et faim. Une fois les animaux bien soignés, nous allons nous reposer.

29 octobre, il faut préparer les lapins pour le jugement du lendemain. Tous les exposants sont à l’œuvre. Bien sûr, c’est la finition de la préparation parce qu’ils ont commencé il y a quelques mois dans leur clapier. Dernière pesée, si nécessaire, dernier coup de brosse, dernières vérifications et à demain. (photo  3b)

30 octobre, nos exposants se rendent très tôt revoir leurs animaux et s’assurer du moment précis où les lapins seront jugés.  Nervosité!!! Comment seront classés les lapins du Québec  parmi les 23 000 lapins exposés???

Quand on a une minute, on s’informe entre nous à savoir si le résultat est satisfaisant pour l’éleveur. Il y a des habitués et des nouveaux exposants.

Le soir, c’est la fête! Les éleveurs québécois se sont très bien classés avec leurs lapins. Vous pouvez en juger par vous-mêmes. Voici les photos :

Michel Galeuzzi avec un Mini Rex broken; classement 6 sur 137 lapins dans sa classe;

Josée Maher avec un Angora anglais

Geneviève Baril avec un jeune mâle Mini-Bélier : classement : 5 sur 118

Jacques Laroche avec un Mini-Bélier adulte broken Classement : 3 sur 77

Jacques Laroche avec un Mini-Bélier Chinchilla classement : 3 sur 93 lapins

Jacques Laroche avec un jeune mâle Martre Argenté

Classement : 1 sur 24 dans sa section et le meilleur du sexe opposé de tous les lapins de cette race, c’est-à-dire sur 194 lapins.

Une réussite comme celle-là, c’est l’aboutissement et la récompense ultime d’un éleveur chevronné.

Félicitations! À tous et toute! Quelle motivation pour continuer ce passe-temps.

En même temps, dans une bâtisse adjacente, il y avait la Convention américaine de la volaille. Bien sûr, c’est l’occasion de voir 10 500 volailles, oies  et canards dans un même endroit. Il faut en profiter.

Je peux vous confirmer que c’est toute une expérience, de voir tous ces animaux. Ça vaut le déplacement.

Si vous avez l’occasion de vivre une exposition comme celle-là, n’hésitez pas, c’est tout simplement extraordinaire.